statistiques web gratuite

témoignages - Chant Polyphonique Le Vigan

Aller au contenu

Menu principal :

Ateliers
 
 

Ils en parleront mieux que moi, les participants de ces ateliers....

Hypolaïs c'est d'abord une tribu, on s'y sent bien, ses rituels s'appellent « les Ateliers ».
Son meneur est une sorte de pile à énergie renouvelable (on lui souhaite longue durée).
On n'est jamais abandonné, Greg, le meneur vous entend (on fait des polyphonies),
vous aide,
vous mène,
vous emporte avec le groupe.
Il n'y a jamais de relation verticale, chacun trouve sa place s'il est capable de plaisir.
Il faut savoir écouter,
se lâcher.
Ne pas hésiter à évacuer la vie « réelle » parce-que le voyage vaut le déplacement.
Chanteur aguerri,
débutant,
aficionado ou spectateur,
tous sont bienvenus et se mettent à chanter, à défaut de louanges, des chants trad du monde entier.
À consommer sans modération et réinvestir quotidiennement.
JC

"Si vous avez envie de chanter et que vous n'avez jamais osé vous adresser aux habituelles chorales (trop de lectures de partitions, de chants que vous ne seriez pas disposés à revendiquer, pas même en chantonnant sous votre douche!), si vous êtes prêts à flirter avec le trac, à monter sur scène tout de noir vêtus et à entonner un répertoire choisi, brassant diverses langues mystérieuses-qu'à la base on croit ne jamais pouvoir apprendre... avant que la "magie" n'opère- en polyphonies harmonieuses, c'est ici que ça se passe!
Pas de sélection drastique et autre audition intimidante, c'est sur l'Envie que l'apprentissage fonctionne. Cool attitude ET rigueur. Le chef de choeur allie pédagogie (dont de malins supports mp3 fournis via le site internet) exigence doublée d'écoute et bonne humeur narquoise. Ca plaît! Et ça marche, car au delà du plaisir de l'exercice, à titre individuel et collectif, en séances de répétition, le résultat -joyeux- sonne en concerts, dépote, et semble enchanter...les auditeurs - des auditeurs objectifs, pas que la famille et les amis! Mais ne faites pas que rêver, il faudra bosser aussi!
ah, il paraît que GD a également la bonne idée d'animer des petits ateliers ponctuels -hein? on me souffle que c'est même pas cher- : l'occasion de tester!"
Isabelle C., une année de pratique des ateliers de chant polyphonique de la Tribu CanteCorn

Deux heures de chant,  un grand  voyage au bout du monde rempli de sonorités  venues d'ailleurs, un petit voyage intérieur, deux heures de plaisir
deux heures de casse croute haut de gamme , un concentré de convivialité,  des discutions improbables,  deux heures de plaisir

Chanter à Cantecorn? C'est sacrément vitaminé!!!
J

D’abord spectateur occasionnel et quelque peu scotché par l’énergie, la qualité musicale et le plaisir dégagé par la Tribu Hypolaïs, j’ai rejoint en septembre dernier (2015) l’atelier de chant polyphonique proposé chaque semaine au Vigan par Greg Duveau. Et quelle expérience !!! Les débuts ne sont pas forcément faciles (trouver et surtout tenir sa voix, ne pas être « contaminé » par les autres registres, mémoriser des paroles dans des langues souvent inconnues…) mais, grâce au dispositif pédagogique mis en place par le chef de chœur, à son exigence de qualité, au soutien de chanteurs plus expérimentés, on trouve sa place et surtout on prend vite du plaisir, porté par la puissance et l’intensité du chant polyphonique. Et, qui sait, lorsque l’on a l’occasion de se produire en concert, on peut même éprouver le sentiment de donner du plaisir… La boucle est ainsi bouclée et de spectateur me voici désormais acteur, modestement, mais acteur tout de même !

VJ

Une choriste enchantée ;
En tant qu'apprentie violoneuse, je participe à tous les stages/ateliers que l'AMTPQ (Association pour les musiques trad en pays de Quercy) organise où on peut s'inscrire soit en danse, chant ou musique d'ensemble, je choisis ce dernier en général pour progresser dans ma pratique du violon. Mais ce 28 février 2o15 le répertoire proposé était bien au-dessus de mes capacités aussi m'inscrivais-je au stage de chants polyphoniques. Nous étions une quarantaine, car beaucoup avaient fait comme moi. Était-ce mes origines slaves, l’émulation du groupe ou le punch du chef de chœur ?? j'ai fait une expérience décoiffante et libératrice. Ces deux chants bulgares aux sonorités improbables m'ont ramoné les tuyaux, dépoussiérer la cervelle et ravie l'âme. J'en suis ressortie avec une pèche et une joie au cœur et au ventre et j'ai continué d'entonner ces chants puissants pendant plusieurs semaines tellement ça me faisait du bien. J’étais fin prête à aller jusqu'au Vigan, soit une heure de route à la rentrée prochaine mais c’était attendre trop longtemps aussi décidais-je d'organiser un stage avec Greg dans mon petit villlageu de campagneu qui m'a confirmé (malgré la difficulté du chant espagnol )ma motivation à continuer l'aventure polyphonique. Face au succès et l'engouement des chanteurs en herbe, Greg a décidé pour mon plus grand bonheur d'ouvrir un nouvel atelier un peu plus près de chez nous où nous jouons avec les langues, les sons et des rythmes inconnus jusqu'alors, ce qui nous permet de déployer nos synapses et de multiplier nos connexions neuronales ,le tout dans la joie et la bonne humeur malgré une rigueur et une technicité hors pair.
Merci Greg pour ton investissement, pour tout ce que tu offres.
P

Le stage, c'est un condensé de 3 heures : soit un avant-goût de ce qui se passe en 2 h lors des ateliers hebdomadaires, pour les nouveaux ; soit la friandise dont on se délecte, en plus des séances habituelles, pour les accros !
L'échauffement ? Essentiellement vocal, c'est un plongeon dans le chant, la mélodie, où la mémoire immédiate est sollicitée. Ensuite... l'immersion est totale dans la voix, on passe de découverte en exploration de la polyphonie ; la progression, étonnante, parfois inattendue, de nuances de plus en plus subtiles, de détails insoupçonnés, nous emmène vite au-delà de ce qui nous paraissait possible. Car, au bout de la séance, un chant, souvent dans une langue improbable, a pris forme à notre plus grande surprise !
Le révélateur, c'est Greg, l'épanouisseur vocal. Et, pour mieux nous connaître nous-mêmes et repousser nos limites, nous lui obéissons au doigt et à l'oeil ! Efficacité et grand plaisir garantis, toujours dans la bonne humeur."  
I

Savez-vous que l'on peut chanter très sérieusement avec le sourire?
L'atelier de Greg, c'est une joyeuse tribu, où l'on chante avec plaisir et humour. J'en ressors avec une belle énergie... et l'envie de chanter encore et encore.
C

M'avoir fait passer de l'appréhension du chanteur débutant au plaisir des voix mêlées, en quelques mois seulement : chapeau Greg !"  
B

Pour moi c'est simple : j'aime la musique, les voix, le chant, les gens qui chantent.
Les "chanteurs"sont généreux, ils nous font voyager, ils transmettent la vie ; c'est ce que je retrouve en participant à "la Tribu": travailler ensemble, s'exprimer, s'harmoniser et arriver à la magie de la polyphonie
Le sommet : se produire et  faire passer la magie dans le public.
M

A peine installée dans le Lot, je suis venue à cette première séance de septembre 2012 au Vigan un peu par hasard... et par curiosité.
Je n'avais jamais chanté de ma vie, ni entendu d'occitan, ni trop de polyphonie non plus d'ailleurs. Et je ne m'étais évidemment jamais imaginée sur une scène!
Je n'avais pas idée ce jour-là du pas que je venais de franchir!!
J'ai été assez vite attrapée par l'enthousiasme et l'énergie collective de ce groupe si hétéroclite, mené par un chef de chœur passionné et passionnant, exigeant et encourageant, pédagogue, aux méthodes parfois un peu "originales" (il nous est arrivé d'appeler les vaches, chanter les yeux fermés face au mur, travailler la respiration à quatre pattes, chanter du féroïen sans texte ou imiter la voix de Sami dans Scoubidoo... entre autre).
Chacun de nous est accueilli comme il est, et accompagné autant qu'il le souhaite pour découvrir, progresser, se perfectionner...
Il arrive à nous emmener tous (mêmes les débutants, timides, fragiles et complexés de tout bord...) dans ses délires... avec des chants parfois à peine prononçables... qui finissent tous par sonner, vraiment.
Que c'est bon de sentir toutes ces vibrations de partout quand les 2, 3 ou 4 voix se mêlent pour créer ce son que l'on cherchait.
C'est une expérience unique à vivre, pleine d'émotion, de partage... en communion avec les autres de sa Tribu et le public.
Je consacre à toute cette aventure maintenant une bonne partie de mes journées (voire de mes nuits ;-)
... même mes enfants connaissent une bonne partie de notre répertoire et chantent avec nous dès qu'ils le peuvent...
Ces ateliers de chant ont changé ma vie je peux dire!
G

Dès le premier atelier, même si l'on a aucune expérience du chant choral, (ni du chant tout court) grâce à la méthode extrêmement efficace mise au point par Grégory Duveau, un son d'ensemble fort et beau est produit.
Au fur et à mesure, on aborde des chants plus complexes, très variés, on progresse avec une rapidité étonnante.
Greg communique confiance, assurance, enthousiasme aussi, tout en s'appuyant sur une grande exigence.
A chaque atelier les exercices vocaux et rythmiques préparatoires sont également très stimulants, on ne refait jamais la même chose, on expérimente une nouvelle technique.
Dans sa manière moderne d'aborder les chants polyphoniques traditionnels , il y a du punch, du rythme et de la précision.
Un atelier avec Greg c'est tonique, jubilatoire, gai tout en étant extrêmement instructif et enrichissant.

Chanter ensemble en atelier ou en stage, entendre frotter les voix, partager l'énergie , apprendre des chants de lutte, de la vie, de Noël... Découvrir comment tout cela se partage en occitanie, dans le pourtour méditerranéen , dans les Balkans, dans le monde. La culture des autres pour enrichir la notre. Chanter sous la direction engagée de Greg Duveau , et être heureuse de faire partie de cela!
AD

Chanter est pour moi l’occasion à travers cette aventure joyeuse de diffuser autour de nous le doux parfum de l’amitié et ainsi de créer un effet positif pour ma vie et celle des autres.

Ainsi ce doux parfum nous enchante et crée l’harmonie dans nos vies.
J’ai envie de connaitre des chants merveilleux des 4 coins de  la planète et de l’univers...
La polyphonie me permet de me ralier à tous ces cœurs magnifiques grâce à Greg cœur généreux, notre dynamique chef de chœur.
Je suis ravie et enchantée.
B





Bon, ce qu'ils ne disent pas.... c'est que tout ça prend du temps, on chante dans des langues impossibles, ça demande un travail perso et une assiduité... bah oui parce que le chef de choeur, il est pas magicien quand-même ! et puis les échauffements physiques sont vraiments pourris, le mandole prend des plombes à accorder, le tambour fait trop de bruit, y a pas un seul chant en français, et bientôt on devra faire des concerts sans carnet de chant !! Non, franchement, c'est pas si top en fait, ces ateliers !  ;)





 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu