statistiques web gratuite

participation concerts - Chant Polyphonique Le Vigan

Aller au contenu

Menu principal :

Ateliers
 
 

La participation aux concerts des Tribus


Beaucoup de participants prennent un grand plaisir à se produire en concert. Pour
d'autres, c'est un stress.
Et pour faire un beau concert, il n'y a pas de secret : il faut une énergie collective
homogène ! Or, nos vies sont remplies de choses diverses (vie familiale,
professionnelle, associative…). Il est donc difficile de créer un seul et même groupe
avec des niveau d'engagement différents.
A partir de la rentrée de septembre 2018, vous pourrez choisir votre niveau
d'engagement :
- ''juste pour le plaisir'', et il n'y a pas de mal à ça !
- ''concertiste''.

• Le mode ''juste pour le plaisir''
Je suis conscient que pour certains, la notion de concert n'est pas au centre de
leur intérêt, et que la pression engendrée par les live les déconnecte du plaisir à
vivre simplement ces moments de musique partagés chaque semaine. Je suis un
fervent défenseur de l'apprentissage dans le plaisir, de la motivation comme
carburant à toute initiative humaine. Et j'aurai raté une chose importante si les
gens se rendent à mes ateliers avec la boule au ventre.
Je suis conscient aussi que certains ont des contraintes pro et/ou familiales qui ne
leur permettent pas de garantir une assiduité comme demandé.
Alors, à la rentrée, vous pourrez choisir le mode ''juste pour le plaisir''.
Le tarif sera le même, le règlement idem, tout sera pareil, sauf que je n'aurai pas
d'exigence de présence pour les personnes optant pour cette option. Il n'y a pas
pour autant de hiérarchie entre les concertistes et non concertistes. Je respecte
autant les gens qui prennent simplement plaisir à chanter, que ceux qui veulent
monter sur les planches d'une scène et s'investir à fond.
Vous choisissez cette option pour l'année entière. Et on ne peut pas changer d'avis
en cours de route. Côté concert, je ne promets aux personnes choisissant cette
option qu'une seule sortie, car symbolique : la fête de la musique, sous le nom
''atelier de chant polyphonique de…'' et non pas sous le nom de tribu. Je ne veux
pas tout mélanger.
Voilà le deal.


• Le mode ''concertiste''
Ce mode est destiné aux personnes qui aiment les sensations de la scène, et tout
ce qui va avec.
En choisissant ce mode, vous vous engagez à respecter un certain nombre de
critères, qui concernent avant tout l'assiduité, qui est le pilier qui soutient la
cohésion de groupe d'un point de vue musical.

Voici le règlement concernant l'assiduité, pour les ''concertistes''.
Les dates des répétitions sont données à l'avance, il vous est donc offert la
possibilité de vous organiser.
1/ chaque participant a droit à 3 absences maxi sur les répétitions routinières (les
lundis ou les mardis), sur toute l'année de chant. Pour résumer : 1 an = 3 absences
tolérées. Au-delà, sa participation aux concerts est impossible, quel que soit le
motif des absences
2/ un cahier de présence des concertistes sera tenu, comme dans de nombreuses
chorales, pour contrôler les présences et partir d'informations objectives et éviter
les couacs et autres injustices toujours mal vécues.
3/ les résidences pré-concert sont obligatoires. Les répétitions générales sont
obligatoires, et en manquer une est rédhibitoire (pas de participation au(x)
concert(s) concernés).
4/ les chants en concerts seront chantés sans AUCUN carnet, et ça vaudra pour
tous les chants.


Questions :
Est-ce que le fait d'avoir 2 modes aux attentes différentes ne va pas être une
frustration
pour tout le monde ? Les concertistes étant frustrés d'être ralentis par les autres, et
les non-concertistes étant stressés par la pression mise par les concertistes ?
Est-ce qu'on ne risque pas d'avoir 2 vitesses dans le groupe ? Est-ce que ce double
mode ne va pas creuser le fossé ?
''2 modes'' ne signifie pas pour autant que l'on va s'endormir sur nos lauriers. Ce
serait mal me connaître ! La vitesse sera la même que les années précédentes :
parfois ça ira vite, parfois lentement. Parmi les concertistes, il y aura aussi des
personnes dont l'apprentissage est lent, et inversement. Les ''concertistes'' ne
seront pas forcément ''les meilleurs''.
On prendra le temps d'apprendre les chants, tous ensemble, à la vitesse du groupe
mélangé. Parfois on va ramer, parfois on va foncer.
La différence ? Elle va se jouer ici-même : chez les concertistes, qui auront donc
une assiduité maximale, l'aisance sera accrue, tant dans le geste vocal, que dans la
mémorisation des paroles, et dans la mémorisation des arrangements également.
La différence entre les 2 modes, c'est juste l'assiduité. En garantissant une
assiduité optimale, je m'assure que les gens seront solides dans leurs
apprentissages, je m'assure d'avoir une constance, un noyau solide et fiable, et j'ai
toutes les chances de proposer des concerts de qualités plus égales, d'où se
dégageront une aisance évidente, qui sera de toute façon de mise sur le nouveau
projet artistique.

Mon exigence est une exigence de moyens
et non de résultats !



 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu