L'atelier, c'est quoi au juste ? - Chant Polyphonique Le Vigan

Aller au contenu

Menu principal :

L'atelier

L'ATELIER, C'EST QUOI AU JUSTE ?

En 3 ans d'existence, nous avons réussi à fédérer entre 30 et 35 chanteurs et chanteuses amateurs. Notre répertoire est déjà bien développé et très diversifié. Nous chantons environ 35 chants venant d'Espagne, Corse, Sardaigne, Occitanie, Bulgarie, Serbie, Albanie...
Nous agrémentons nos chants d'instruments traditionnels pour colorer nos interprétations : tambourin italien, mandole andalouse, tambour, tambourin à cordes...
Venez essayer !

L'atelier, c'est quoi au juste ?

On me demande souvent : Pourquoi le mot ''atelier'' ? pourquoi pas ''chorale'', ''choeur'', ''groupe'' ?
La notion d'atelier est au coeur de notre démarche. Nous pourrions comparer notre atelier à celui d'un menuisier...
Le menuisier entre dans son atelier pour construire et déconstruire, assembler et défaire, transformer et déformer... lorsque son matériau est le bois, le nôtre est la voix, et plus particulièrement le chant à PLUSIEURS voix. Nous nous plaçons dans la même posture que lui, pour modeler ce matériau musique, qui est malléable à souhait... afin d'obtenir un objet... musical. Et les chants polyphoniques d'Europe regorgent de situations idéales pour aborder le chant dans toute sa magie !

L'objectif, c'est de confronter chaque chanteur à sa voix. A travers des jeux vocaux, des exercices rythmiques, des mises en situation vocale, chacun pourra explorer l'éventail énorme que la voix offre. Le support principal étant l'apprentissage de chants traditionnels, qui constituent in fine notre répertoire de concert.

Nous abordons aussi des notions relatives au spectacle : se tenir sur scène, l'attitude face à un public, la gestion du souffle et du stress, la conscience scénique... pour une application concrète : le concert !

Nous travaillons aussi sur la notion d'intention car l'intention de chanter est primordiale, mais elle n'est pas naturelle pour tout le monde, elle s'apprend. Par exemple, avoir l'intention de chanter pour ''le dernier rang de l'église'', c'est assurer de porter sa voix de façon puissante et audible.

Nous abordons aussi différentes fonctions du chant : pourquoi chante-t-on ? pour qui ? dans quelles circonstances ?
Chants de guérison, chants sacrés, chants de travail, chants à boire, chants d'amour, chants de lamentation, de mémorisation... à chaque fois la posture du chanteur est différente. Il faut incarner ce que nous chantons !

Mais, au delà de l'aspect technique et sérieux que tout cela revêt,
on fait ça dans la bonne humeur !
Encore une fois, les chanteurs viennent pour se faire plaisir, pas pour se punir !

Question fréquemment posées :

Quelle différence avec une chorale ?
→ CHORALE = musique fixée sur partition la plupart du temps / ATELIER = on définit ensemble quelques arrangements
→ CHORALE = pupitres fixes / ATELIER = possibilité de changer pupitre pour découvrir d'autres sensations
→ CHORALE = classique, variété, sacré, ou tout ça mélangé / notre ATELIER = spécialisé chant polyphonique trad d'Europe

Faut-il avoir une expérience ?
→ c'est utile, mais pas obligatoire. Le chant collectif est une porte d'entrée idéale pour débuter, le groupe nous porte sans peine.
→ nous travaillons sur des chants populaires dont les mélodies et les rythmes restent facilement dans la tête. Le répertoire est choisi en fonction de certaines spécificités qu'il est intéresant d'aborder (un rythme particulier, une gamme singulière, une cadence atypique, des harmonies interessantes)

Faut-il connaître le solfège ?
→ non, ce n'est pas indispensable. Nous travaillons sans partitions
→ moi même, je ne le connais pas, et ça ne m'empêche pas d'avoir donné 250 concerts en France et à l'étranger !
→ supports pédagogiques sous forme de mp3 (versions polyphoniques des chants + voix isolées)

Faut-il être bon en langue ?
→ ça peut aider, mais ce n'est pas indispensable. Nous ne faisons pas des cours de grammaire ! Le travail se situe sur une prononciation de groupe homogène, rien au-delà (travail un peu plus poussé sur l'occitan quand même, car nous sommes en occitanie !)
→ pour chaque nouveau morceau = 1 séance de prononciation
→ mp3 prononciation à ré-écouter chez soi en cas d'absence

Est-ce que ça demande beaucoup de travail personnel ?
→ si assiduité, pas de souci. Travail perso nécessaire en cas d'absence (permis par les mp3 pédagogiques)

Est-ce que c'est un cours de chant ?
→ absolument pas ! en tout cas pas directement. Si vous devez progresser, ce sera par le biais du travail régulier que nous allons mener ensemble, en grand ou petit groupe.
→ je peux donner quelques conseils individuels lorsque je vois que je peux aider à améliorer quelque chose.

Quelle est votre formation ? Comment avez-vous appris ?
Je n'ai aucune formation en école ni avec un professeur. Je n'ai jamais pris de cours de chant ni de musique.
J'ai appris la musique d'abord seul, chez moi, en passant beaucoup de temps à m'enregistrer, me corriger (guitare, batterie, chant). Jai beaucoup imité les chanteurs que j'appréciais. J'ai commencé le chant il y a 10 ans, et je me suis vite mis à fabriquer moi-même mes polyphonies avec un enregistreur qui me donnait la possibilité de superposer les pistes. Ensuite, je suis devenu intermittent du spectcle (après avoir râté mon concours de prof des écoles) en fondant le trio VAGAREM avec M. Rossi et D. Severac. J'ai apporté le volet chant poyphonique, nous avons tourné en France dans une cinquantaine de fêtes médiévales. Ensuite, j'ai été ''repéré'' par un autre groupe, ''chants sacrés gitans en Provence'', orienté vers un travail en église, et sur scène, ce qui allait compléter mon apprentissage. J'ai joué partout en France, mais aussi au Maroc, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, où j'ai représenté la langue occitane. Je continue à tourner avec ce groupe, qui est composé de 3 chanteurs : 1 gitan, 1 andalou et moi-même (+ 1 guitariste + 1 pianiste + 1chanteuse/danseuse).

Est-ce que je peux manquer des séances (exemple, je pars en voyage...) ?
→ tout est prévu pour rattraper le retard : sur le site web, on peut télécharger les mp3 pédagogiques, et les travailler chez soi, à distance, puis rejoindre le groupe.

Combien ça coûte ?
→ 10€ adhésion asso
→ 150€ participation séances

Comment sont utilisées les cotisations ?
→ notre association ''les petits moyens'' (licence spectacle, numéro siret) administre ces entrées d'argent
→ ventilation :
1) FRAIS : album – affiches – flyers - vidéos – pot de l'amitié etc...
2) CACHETS d'intermittent du spectacle (annexe 10)


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu